Recherche en systèmes d’information et commerce électronique

Le Professeur Ting Peng Liang, “National Chair Professor”, National Sun Yat-Sen University et co-président de ICIS 2011, a organisé à Taiwan, le 17 mars, un workshop sur le thème « la recherche en systèmes d’information et le commerce électronique ».

Le Professeur Liang est l’un des porteurs de projets financés dans le cadre de la « Vague B » du Programme ISD (Information Systems Dynamics) : « l’écologie de l’innovation ouverte ».

Présentation initiale du projet

L’objectif de ce projet de recherche est d’étudier « comment les technologies de l’information peuvent avoir une incidence sur l’écologie des connaissances d’une organisation et l’adoption des modèles d’innovation ouverte. Nous espérons déterminer en quoi différentes stratégies de management de la connaissance, ainsi que différentes stratégies d’adoption d’innovation ouverte mènent à des performances organisationnelles différentes. Au final, il s’agit de déterminer les implications pour que les firmes soient compétitives sur le long terme ».
Le Professeur Liang précise : « Nos résultats intermédiaires montrent pour l’instant que l’adoption de différents modèles d’innovation ouverte donne lieu à des performances organisationnelles différentes. Nous avons ainsi identifié quatre modèles articulés autour de la distribution/concentration, et de l’ouverture/fermeture des organisations ».

Le workshop sur l’état de la recherche en systèmes d’information

Ce workshop a rassemblé à Taiwan au sein de la National Sunt-Yat-Sen University, une cinquantaine de chercheurs et doctorants de la communauté asiatique. Quatre professeurs se sont succédé pour faire le point sur l’état de la recherche en systèmes d’information.

  • Le Professeur Uday Karmarkar, Université de Californie, Los Angeles, a présenté certains des résultats du programme international de recherche BIT – Business and Information Technology. Parmi les principaux résultats du programme on note « la transition vers les services et l’information dans la plupart des économies ». Le Professeur Karmarkar a notamment présenté des données macroéconomiques pour les USA et la Corée illustrant cette transition. Le programme inclut également une dimension sectorielle, ainsi que des travaux de modélisation de la collaboration dans l’économie de l’information et des services.
  • Le Professeur Douglas Vogel, City University of Hong Kong, a présenté un long panorama des recherches dans le domaine du e-learning et indiqué les difficultés du développement du champ, y compris dans les universités. Son exposé a mis en exergue les difficultés de l’exercice en dépit des promesses (et du potentiel) de la technologie. Les aspects institutionnels et organisationnels constituent des barrières importantes au développement du e-learning.
  • Le Professeur Patrick Chau, University of Hong Hong, a présenté une recherche originale sur les effets des dysfonctions de services personnalisés sur Internet sur le comportement et la confiance des clients. La recherche a notamment mis en évidence deux types de dysfonctionnements : les recommandations non pertinentes et les recommandations biaisées, à partir de l’étude de choix de téléchargements musicaux.

La présentation du Programme ISD de la Fondation CIGREF

  • Le Professeur Ahmed Bounfour, Université Paris-Sud, Chaire européenne de management de l’immatériel, rapporteur du programme ISD, a présenté les objectifs, la structure et les premiers livrables du Programme de recherche international ISD porté par la Fondation CIGREF, autour du concept de l’accéluction. Le programme a été accueilli avec un grand intérêt et les discussions ont notamment porté sur les modalités de valorisation des résultats du programme auprès de la communauté académique, au-delà de la publication scientifique traditionnelle. La gouvernance générale du programme, la création des Collections Espace numériques « Springer briefs in digital spaces », et les Ateliers de la Fondation, ont été abordés. Enfin, le fait que le programme soit porté par des entreprises françaises – via le CIGREF – a également retenu l’attention car cela apporte une variété institutionnelle nouvelle dans un domaine encore dominé par l’offre nord-américaine.

    Pr. Bounfour – Pr. Liang

Dans le prolongement de ces présentations, trois thèses ont été présentées et discutées devant le panel des professeurs invités et l’ensemble des participants. Elles portaient notamment sur :

– les modélisations des services et processus liés,
– la personnalisation des services en ligne et la loyauté du client,
– l’analyse des mouvements des yeux comme révélateur de processus cognitifs relatifs au « framing effect », à savoir l’influence des modalités d’expression d’une option sur la décision d’achat (avec recours aux outils de neurosciences, un champ en pleine émergence dans le monde numérique).

Ce workshop a mis en évidence la vitalité de la recherche en systèmes d’information en Asie et la pluralité de ses thèmes de développement.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Programme ISD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Recherche en systèmes d’information et commerce électronique

  1. Tru Dô-Khac dit :

    Lors de travaux de recherche, l’identification de deux dimensions d’analyse qui seront mises en avant est clef pour donner du sens.
    Dès lors balisées par « haut/bas » (high/low), leur croisement invite naturellement à considérer quatre cas.
    Les dimensions choisies dans ces travaux sont « distribution/concentration » et « ouverture/fermeture ».
    Pour la gouvernance du savoir-faire en économie numérique, nous proposons « secret / publié » et « copyright/ »Open », ce qui amène à distinguer quatre stratégies de savoir-faire.
    cf Les stratégies « Open Savoir-Faire » par Tru Dô-Khac, Le Cercle Les Echos, 29/12/2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *